Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu informations pratiques | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Carbonne

Menu principal

Recherche

AccueilDécouvrir CarbonneJumelages et parrainagesJumelages et parrainages

Jumelages et parrainages

 

Comité de jumelage écussonLa ville de Carbonne est jumelée avec quatre villes européennes : Monmouth (Pays de Galles), Galliera Veneta (Italie), Korschenbroich (Allemagne), Fuenta Ovejuna (Espagne). C’est en 1975 que la première charte de jumelage a été signée entre les villes de Monmouth et de Carbonne. 1983 charte avec l’Italie, 1988 avec l’Allemagne et 1993 avec l’Espagne. Et depuis 2011, Carbonne parraine Nagartzé, un village tibétain.

Carte europe France, Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie

D&ecute;plier/ReplierMONMOUTH (PAYS DE GALLE)

A 150 km environ de Londres, Monmouth est un bourg de la frontière galloise située au confluent des rivières Wye, Monnow et Trothy.

Lien vers le site de la ville de Monmouth

Origine du jumelage Carbonne/Monmouth

2005 : visite de la délégation carbonnaise à Monmouth pour le 30e anniversaire du jumelage. Le maire de Monmouth et Guy Hellé (maire de Carbonne) présente la charte officielle du jumelage. - JPEG - 36 ko
2005 : visite de la délégation carbonnaise à Monmouth pour le 30e anniversaire du jumelage. Le maire de Monmouth et Guy Hellé (maire de Carbonne) présente la charte officielle du jumelage.

Impulsé par Jean-Pierre Soula, préparant alors une thèse sur Arthur Machen, auteur gallois de cette région, et soutenu par Guy Hellé (Maire de Carbonne) et Christian Lacombe (conseiller municipal et aujourd’hui président du comité de jumelage depuis la création) le rapprochement des deux villes était engagé. La charte a été signée par Roger Smith (maire de Monmouth) et Guy Hellé, en 1975, à Monmouth. De nombreux échanges scolaires (collèges) ont animés ces relations internationales pour l’apprentissage de la langue.


Vues de Monmouth avec au centre la statue de Rolls. - JPEG - 40.1 ko
Vues de Monmouth avec au centre la statue de Rolls.

Connu comme le berceau d’Henri V, Monmouth possède une multitude de sites historiques, des personnes et des bâtiments du Jardin Nelson à l’Hôtel de Ville. Il dispose d’un pont du XIIIe siècle médiéval sur la rivière Monnow, unique en Grande-Bretagne car il est le seul pont conservé de son design reste. L’histoire est omniprésente dans la ville de Monmouth, comme en témoignent de très beaux sites dont voici un aperçu :

Château de Monmouth

Le château était une forteresse située stratégiquement pour garder les traversées de rivières qui reliaient la forêt de Dean, Celtic Gwent et Archenfield. Henry V est né ici en 1387.

SHIRE HALL

Erigé en 1724, sur le site de la salle de marché élisabéthaine qu’il a remplacé, le bâtiment a été conçu pour abriter deux « cours de justice » et une salle pour le Grand Jury assises et des sessions. Actuellement, au premier étage du bâtiment se trouve l’hôtel de ville (Town concil) et sous les couverts se déroule le marché face à la statue de Rolls.

Église Sainte-Marie

Il y avait autrefois, sept églises médiévales à Monmouth. L’église Sainte-Marie est la plus importante, elle possède des fondations datant de l’époque normande. En 1732, il a été partiellement détruie et a subi une reconstruction majeure, tout en conservant la tour d’origine.

Monmouth et ses deux musées

La visite des musées permet un bon aperçu du passé militaire de Monmouth et de son histoire.

Musée Nelson

Permet la découverte de la maquette à échelle réduite de la ville de Monmouth, la collection d’objets témoignant de la vie de l’Amiral Nelson (son épée, plan de bataille…) et de nombreux objets issus des fouilles archéologiques.

Musée du Régiment

Offre à ses visiteurs une belle exposition du développement militaire du régiment dans une ville frontalière où l’histoire du corps royal du génie e Monmouth (milice) datant de 1539 et actif lors de la Guerre Civile, la Révolte des Jacobites, les guerres de Napoléon…

D&ecute;plier/ReplierGALLIERA VENETTA (ITALIE)

Située à 40 kilomètres de Venise, Galliera Veneta est une ville italienne de la province de Padoue et la région de la Vénétie. Ses habitants sont appelés les « Gallierani ». La ville compte 7100 habitants, son histoire est liée à la présence de la villa impériale.

Lien vers le site de la ville de Galliera Venetta

Origine du jumelage Carbonne/Galliera Venetta

Le sport est à l’origine du rapprochement des deux villes. Les premiers échanges avec Galliera, ont eu lieu à travers le tournoi international de football, qui a lieu, chaque année pour Pâques à Carbonne. Il est organisé par la JSC. Peu à peu des liens se sont créés et le jumelage est né. 1983, date de la signature de la 1ère charte de jumelage entre Galliera Veneta et Carbonne. Depuis, nombreux ont été les échanges et les voyages réciproques.

Villa Impériale

La villa impériale fut la propriété de l'impératrice de Savoie. - JPEG - 41.7 ko
La villa impériale fut la propriété de l’impératrice de Savoie.

Construite en 1508 par une famille Vénitienne. Elle devint la propriété de l’impératrice de Savoie épouse de l’empereur d’Autriche. Elle fut restaurée dans le style austro-hongrois en 1858.

Elle appartient aujourd’hui à la ville de Galliera Venetta, après avoir servi d’hôpital. Elle est en restauration ainsi que le parc de 11 hectares, qui possède 1700 arbres de 78 espèces différentes.Un système de canaux permet de faire des promenades en barques.

La richesse de la région

Les villes voisines sont des joyaux architecturaux médiévaux. Citadelle, Castelfranco, Marostica, Bassano hauts lieux des combats de la première guerre mondiale. Très dynamique, elle se compose de petites et moyennes entreprises tournées vers l’exportation : briquetteries , faïenceries, chimiques, alimentaires.

D&ecute;plier/ReplierKORSCHENBROICH (ALLEMAGNE)

Située à 20 km de Dusseldorf dans le bassin de la Ruhr. Korschenbroich est une ville importante qui compte 33 000 habitants.

Lien vers le site de la ville de Korschenbroich

Origine du jumelage Carbonne/Korschenbroich

1988, la délégation carbonnaise du comité de jumelage (Guy Hellé, Christian Lacombe, Gérard Roujas, Paul Grégoire et Roger Ghirardo) pour la signature de la charte avec Korschenbroich. - JPEG - 35.3 ko
1988, la délégation carbonnaise du comité de jumelage (Guy Hellé, Christian Lacombe, Gérard Roujas, Paul Grégoire et Roger Ghirardo) pour la signature de la charte avec Korschenbroich.

Le football est à l’origine du rapprochement des deux villes. Les premiers échanges avec Korschenbroich, ont eu lieu à travers le tournoi international de football, qui a lieu, chaque année pour Pâques à Carbonne. La première prise de contact s’était faite à Galliera Veneta lors d’un tournoi de football où la JSC avait participé. En 1988, signature de la charte de jumelage entre Korschenbroich et Carbonne. La cérémonie officielle a eu lieu à Carbonne.

Depuis, les échanges ont lieu tous les deux ans, dernièrement une école de musique est venue visiter le Volvestre et offrir de magnifiques concerts.

D&ecute;plier/ReplierFUENTE OVEJUNA (ESPAGNE)

Située dans la province de Cordoue, en Espagne, Fuente Obejuna est un village blanc typique. Peuplée de 5359 habitants, Fuente Ovejuna est au centre de la région Le Guadiato, parc naturel d’Andalousie. Elle est entourée de 14 hameaux et grands domaines.

Lien vers le site de la ville de Fuente Ovejuna

Origine du jumelage Carbonne/Fuenta Ovejuna

La musique est à l’origine du rapprochement des deux villes. Les premiers échanges ont été impulsés par l’association toulousaine de « la casa d’España. Plusieurs rencontres entre les jeunes collégiens et l’orchestre de Peñarroya « Pulso y pua » ont déjà eu lieu.

Un peu d’histoire

Haut lieu d’occupation Romaine puis Arabe, la ville a été rendue célèbre grâce la révolte qui eut lieue en 1476 et qui a inspiré la pièce " Fuenteovejuna" de Lope de Vega, mondialement connue. La ville possède de nombreuses richesses chapelles et retables, trésors religieux , œuvres du XVe et XVIe avec des peintures murales exceptionnelles.

Église Notre Dame du Château

Elle était un haut lieu de l’occupation. Reconstruite sur les ruines du château en 1494, elle domine la ville toute blanche.

Couvent des frères franciscains

En 1520, grâce à Alonso de Manrique et par Juan de la Serena, Son emplacement, au commencement était, dans un endroit à cinq cents mètres de la place, à côté d’un ruisseau et pourrait correspondre comme Manuel Rivera avec Perrengue verger, ce couvent a été dédiée à Notre-Dame de l’Espérance.

Palais (art déco) : Casa Cardona

Le palais a été construit entre 1905 et 1908, par un riche propriétaire de la ville, Pedro Celestino Romero del Santo. D’architecture moderne le palais a la particularité d’être bâti sur trois fermes : Don Celestino l’a obtenu par héritage de sa mère, la seconde appartenait à l’aumônerie paroissiale obtenu par l’achat et la vente, ainsi que le jardin avec un puits et des oliviers qui bordent la place de Jésus le Nazaréen.

Musée paroissial

Ce musée a été créé par le curé D. Angel Luis Cepeda Carmona. Il a été ouvert par José Antonio Infantes Florido, évêque de Cordoue le 14 Janvier 1995.

D&ecute;plier/ReplierPARRAINAGE DE NAGARTZE (TIBET)

La ville de Carbonne parraine la ville de Nagartzé au Tibet depuis 2011. Un parrainage a une valeur symbolique forte de soutien pour Nagartzé et pour le peuple tibétain en général.

Melle Abbal et Bernard Bros (adjoint au maire accueillent Jetsum Pema (sœur du Dalai Lama) et la délégation Tibétaine accompagnée des élus du Volvestre au Musée Abbal le jour de la cérémonie officelle de parrainage. - JPEG - 57.5 ko
Melle Abbal et Bernard Bros (adjoint au maire accueillent Jetsum Pema (sœur du Dalai Lama) et la délégation Tibétaine accompagnée des élus du Volvestre au Musée Abbal le jour de la cérémonie officelle de parrainage.

La campagne de parrainage des communes du Tibet a été lancée par l’association France-Tibet et soutenue dans le Volvestre par six communes : Carbonne, Bax, Gensac/Garonne, Latrape, Lavelanet-de-Comminges et Mailholas.


Présentation, par les maires, des panneaux d'entrée des six villes partenaires du parrainage tibétain. - JPEG - 54.2 ko
Présentation, par les maires, des panneaux d’entrée des six villes partenaires du parrainage tibétain.
 Haut de page

Informations pratiques

Menu démarches

Restez informés

Contact

Contact